L’Apport de la culture à l’économie en France [Recurs electrònic] / établi par: Serge Kancel, Jérôme Itty et Morgane Weill, sous la supervision de Bruno Durieux ; Inspection générale des finances, Inspection générale des affaires culturelles

By: Kancel, Serge.
Itty, Jérôme | Weill, Morgane | Durieux, Bruno | França. Inspection Générale des finances | França. Inspection Générale des affaires culturelles.
Publisher: [Paris : Ministère de la culture et de la communication, 2014]Description: 390 p. : digital, fitxer PDF (8,76 Mb).Online resources: E-Link | E-Doc Summary: L'étude offre une description du poids de la culture dans l'économie française et tend ainsi à déterminer les axes de développement s'appuyant sur le potentiel de croissance des industries culturelles. En se basant sur les données de l'Insee, l'étude démontre un poids important quant à la part des activités culturelles dans l'économie globale. Ainsi, ces activités représentent 57,8 Md€ de valeur ajoutée, soit 3,2% du PIB national, 670 000 personnes employées soit 2,5% de l’emploi actif en 2010. L’étude confirme également que le numérique a profondément bouleversé les chaînes de valeur de l’économie culturelle, avec une captation d’une part de la valeur ajoutée par les plateformes numériques chargées de l’intermédiation entre les créateurs et les consommateurs (Apple, Google, Amazon, etc.). Le travail réalisé permet aussi d’appréhender le poids et la répartition des soutiens publics existants dans ce domaine, avec un apport financier total de l’Etat à la culture estimé à 13,4 Md€ par la mission, incluant 11,1 Md€ de crédits budgétaires, 1,4 Md€ de dépenses fiscales et 0,9 Md€ de taxes affectées. Les dépenses des collectivités territoriales sont évaluées pour leur part à environ 7,6 Md€, dont une partie vient de l’Etat compte tenu des flux croisés de financement. Sur la base de l’étude d’un panel d’événements culturels locaux, la mission démontre également que les manifestations culturelles soutenues par les collectivités publiques génèrent des retombées économiques positives pour les territoires concernés (Font: Arcade)
Tags from this library: No tags from this library for this title.
    average rating: 0.0 (0 votes)
No physical items for this record

L'étude offre une description du poids de la culture dans l'économie française et tend ainsi à déterminer les axes de développement s'appuyant sur le potentiel de croissance des industries culturelles. En se basant sur les données de l'Insee, l'étude démontre un poids important quant à la part des activités culturelles dans l'économie globale. Ainsi, ces activités représentent 57,8 Md€ de valeur ajoutée, soit 3,2% du PIB national, 670 000 personnes employées soit 2,5% de l’emploi actif en 2010. L’étude confirme également que le numérique a profondément bouleversé les chaînes de valeur de l’économie culturelle, avec une captation d’une part de la valeur ajoutée par les plateformes numériques chargées de l’intermédiation entre les créateurs et les consommateurs (Apple, Google, Amazon, etc.). Le travail réalisé permet aussi d’appréhender le poids et la répartition des soutiens publics existants dans ce domaine, avec un apport financier total de l’Etat à la culture estimé à 13,4 Md€ par la mission, incluant 11,1 Md€ de crédits budgétaires, 1,4 Md€ de dépenses fiscales et 0,9 Md€ de taxes affectées. Les dépenses des collectivités territoriales sont évaluées pour leur part à environ 7,6 Md€, dont une partie vient de l’Etat compte tenu des flux croisés de financement. Sur la base de l’étude d’un panel d’événements culturels locaux, la mission démontre également que les manifestations culturelles soutenues par les collectivités publiques génèrent des retombées économiques positives pour les territoires concernés (Font: Arcade)

Introduction -- 1. Les branches culturelles contribuent à 3,2 % de la richesse Nationale et emploient 670 000 personnes: 1.1. Un cadre conceptuel et statistique inspiré des initiatives de l’Unesco et de l’Union européenne ; 1.2. Une valeur ajoutée culturelle de 57,8 Md€ en 2011, mais dont la part dans la valeur ajoutée nationale est en diminution depuis 2005 ; 1.3. Une empreinte plus large de la culture dans l’économie à travers des consommations intermédiaires et des emplois ; 1.4. L’intervention de l’État dans l’économie de la culture, une intensité et des modalités variées selon les secteurs -- 2. Les secteurs créatifs du jeu vidéo, de l’audiovisuel, du cinéma et de la mode présentent une structuration de la valeur ajoutée proche, mais des défis différents à l’international: 2.1. Des poids économiques différents, mais une structuration de la chaîne de valeur similaire ; 2.2. Une intensité et des modalités d’intervention publique variées, mais aux finalités convergentes dans les quatre secteurs ; 2.3. La compétitivité à l’export et le caractère « disruptif » du numérique, des défis structurants pour les quatre secteurs -- 3. L’analyse de l’impact d’une implantation culturelle sur le Dynamisme socio-économique d’un territoire tend à démontrer Une corrélation positive entre culture et développement local: 3.1. Une initiative récente de formalisation de méthodologies d’analyse d’impact conjoncturel de manifestations culturelles ; 3.2. Une méthodologie visant à analyser l’impact structurel d’une implantation culturelle sur le développement local ; 3.3. Des résultats indiquant une corrélation plausible entre implantation culturelle et dynamisme socioéconomique d’un territoire -- Conclusion

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.

Click on an image to view it in the image viewer

Powered by Koha

Iconos diseñados por Freepik desde www.flaticon.com con licencia CC 3.0 BY