De la démocratisation de la culture à la démocratie culturelle : Rapport d'étude

Québec (Província). Ministère de la culture et des communications. Direction de l'action stratégique, de la recherche et de la statistique.
ISBN: 2550353234.Publisher: Montreal : Ministère de la Culture et des Communications. Direction de l'action stratégique, de la recherche et de la statistique, 1999Description: 31 f.Summary: Des débats ont cours actuellement sur les politiques culturelles publiques à l'échelle internationale sous l'égide de l'UNESCO (Notre diversité créatrice, 1995; Conférence intergouvernementale sur les politiques culturelles de Stockholm, 1998), et, pour la partie européenne, sur l'initiative du Conseil de l'Europe (Table ronde de Moscou, 1991; La culture au cœur, 1998). Pareille réflexion est engagée aux États-Unis à l'échelle nationale American Canvas, 1997). Au Québec, la révision récente du mandat du ministère de la Culture et des Communications (MCC) et la réforme de certaines politiques sectorielles s'inscrivent dans cette mouvance. Ces débats peuvent être structurés autour de deux grands modèles : la démocratisation de la culture et la démocratie culturelle. La démocratisation de la culture, le mieux connu des deux modèles, fonde les politiques culturelles conçues après la Seconde Guerre mondiale dans la plupart des pays occidentaux. Axée sur le soutien à la création, le développement d'une infrastructure de production, le maintien de hauts standards de qualité, la dimension professionnelle de l'activité culturelle et les formes d'expression les plus nobles qu'elle vise á rendre accessibles au plus grand nombre, l'action publique menée dans la perspective de la démocratisation est plus centralisée (p. 9, 11). La démocratie culturelle, ainsi nommée pour la distinguer du premier modèle, appelle une définition plus large de la culture, défend la diversité des formes d'expression et prône leur intégration au quotidien. L'approche, qui prend appui sur un mode d'intervention plus décentralisé, favorise une plus large participation des citoyens à la vie culturelle et á la fréquentation des œuvres, mais également au processus de création et á l'exercice des pouvoirs culturels (p. 9, 11). Le présent document s'attarde davantage sur ce second modèle moins bien connu. L'évolution des politiques culturelles mises en œuvre dans les pays d'Europe de l'Ouest et aux États-Unis au cours des dernières décennies, au-delà des moyens d'action qui particularisent chaque nation et qui illustrent notre propos, montre comment les réformes engagées s'inspirent de plus en plus du modèle de la démocratie culturelle (p. 13, 20). Comme ailleurs, le Québec adopte á l'origine une perspective de démocratisation, mais il s'oriente progressivement, en particulier depuis le début des années 1990, vers la démocratie culturelle (p. 21, 23). Par-delà le choix d'un modèle d'intervention, l'évolution, que très succinctement nous traçons des politiques culturelles québécoises, met en lumière les enjeux qui sont liés á l'une et l'autre des approches, et pose en définitive la question fondamentale des finalités, du sens et des valeurs qui fondent l'action culturelle publique (p. 25). Le présent document est une invitation à poursuivre cette réflexion. (Font: Editor)
Tags from this library: No tags from this library for this title.
    average rating: 0.0 (0 votes)
Item type Current location Call number Copy number Status Date due Barcode
Book CERC
33 Del 99 1 Available 1900069078

Des débats ont cours actuellement sur les politiques culturelles publiques à l'échelle internationale sous l'égide de l'UNESCO (Notre diversité créatrice, 1995; Conférence intergouvernementale sur les politiques culturelles de Stockholm, 1998), et, pour la partie européenne, sur l'initiative du Conseil de l'Europe (Table ronde de Moscou, 1991; La culture au cœur, 1998). Pareille réflexion est engagée aux États-Unis à l'échelle nationale American Canvas, 1997). Au Québec, la révision récente du mandat du ministère de la Culture et des Communications (MCC) et la réforme de certaines politiques sectorielles s'inscrivent dans cette mouvance. Ces débats peuvent être structurés autour de deux grands modèles : la démocratisation de la culture et la démocratie culturelle.
La démocratisation de la culture, le mieux connu des deux modèles, fonde les politiques culturelles conçues après la Seconde Guerre mondiale dans la plupart des pays occidentaux. Axée sur le soutien à la création, le développement d'une infrastructure de production, le maintien de hauts standards de qualité, la dimension professionnelle de l'activité culturelle et les formes d'expression les plus nobles qu'elle vise á rendre accessibles au plus grand nombre, l'action publique menée dans la perspective de la démocratisation est plus centralisée (p. 9, 11).
La démocratie culturelle, ainsi nommée pour la distinguer du premier modèle, appelle une définition plus large de la culture, défend la diversité des formes d'expression et prône leur intégration au quotidien. L'approche, qui prend appui sur un mode d'intervention plus décentralisé, favorise une plus large participation des citoyens à la vie culturelle et á la fréquentation des œuvres, mais également au processus de création et á l'exercice des pouvoirs culturels (p. 9, 11). Le présent document s'attarde davantage sur ce second modèle moins bien connu.
L'évolution des politiques culturelles mises en œuvre dans les pays d'Europe de l'Ouest et aux États-Unis au cours des dernières décennies, au-delà des moyens d'action qui particularisent chaque nation et qui illustrent notre propos, montre comment les réformes engagées s'inspirent de plus en plus du modèle de la démocratie culturelle (p. 13, 20). Comme ailleurs, le Québec adopte á l'origine une perspective de démocratisation, mais il s'oriente progressivement, en particulier depuis le début des années 1990, vers la démocratie culturelle (p. 21, 23).
Par-delà le choix d'un modèle d'intervention, l'évolution, que très succinctement nous traçons des politiques culturelles québécoises, met en lumière les enjeux qui sont liés á l'une et l'autre des approches, et pose en définitive la question fondamentale des finalités, du sens et des valeurs qui fondent l'action culturelle publique (p. 25). Le présent document est une invitation à poursuivre cette réflexion. (Font: Editor)

Résumé -- Introduction -- 1. Démocratisation et démocratie culturelle -- 2. L'évolution des politiques culturelles: 2.1. Une tendance á la décentralisation ; 2.2. Une conception élargie de la culture ; 2.3. Un nouveau sens á l'action culturelle ; 2.4. Des succès mitigés ; 2.5. Des réformes qui s'imposent -- 3. Les politiques culturelles québécoises: 3.1. De l'un á l'autre modèle ; 3.2. Une fréquentation qui plafonne ; 3.3. Vers une plus grande démocratie -- Pour conclure, la question des finalités, du sens et des valeurs -- Bibliographie

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.

Click on an image to view it in the image viewer

Powered by Koha

Iconos diseñados por Freepik desde www.flaticon.com con licencia CC 3.0 BY