L'Ambivalence du rock: entre subversion et subvention : une enquête sur l'institutionnalisation des musiques populaires / Emmanuel Brandl

By: Brandl, Emmanuel.
ISBN: 9782296078475.Publisher: Paris : L'Harmattan, cop. 2009Description: 281 p.Series: Logiques socialesSociologie des arts: Summary: Le rock, et plus largement les "musiques amplifiées", connaissent depuis les années 80 un processus de légitimation artistique qui passe, en région, par l’institutionnalisation des lieux de la pratique musicale (locaux de répétition, salles de diffusion, studios d’enregistrement…), ce processus d’institutionnalisation modifie profondément les structures et les pratiques d’encadrement de ces musiques (les modèles organisationnels),, et par là, les pratiques musicales elles-mêmes et les représentations sociales qui leur sont associées. Pris entre les velléités de subversion et les nécessités de la subvention, entre une reconnaissance du champ politique et une reconnaissance des pairs, devant intégrer les formes n’abandonnant pas tout d’eux-mêmes, les acteurs et leurs lieux se trouvent progressivement plongés dans une situation ambivalente. Aujourd’hui, la réponse à cette situation est à chercher du côté d’une hybridation des logiques d’action. Parce qu’un tel processus repose précisément sur la nature des relations qui se tissent entre acteurs de ces musiques et acteurs des institutions politico administratives territoriales voués à la "culture", cette étude veut en outre contribuer à l’analyse plus générale des effets sociaux des politiques publiques sur le processus de reconnaissance des "musiques populaires", et ce à travers l’élaboration de la notion "d’institutionnalisation". (Font: Editor)
Tags from this library: No tags from this library for this title.
    average rating: 0.0 (0 votes)
Item type Current location Collection Call number Copy number Status Date due Barcode
Book Centre d' Informació i Documentació del CERC
Sala
General S 00370 1 Available 1900134710

Le rock, et plus largement les "musiques amplifiées", connaissent depuis les années 80 un processus de légitimation artistique qui passe, en région, par l’institutionnalisation des lieux de la pratique musicale (locaux de répétition, salles de diffusion, studios d’enregistrement…), ce processus d’institutionnalisation modifie profondément les structures et les pratiques d’encadrement de ces musiques (les modèles organisationnels),, et par là, les pratiques musicales elles-mêmes et les représentations sociales qui leur sont associées. Pris entre les velléités de subversion et les nécessités de la subvention, entre une reconnaissance du champ politique et une reconnaissance des pairs, devant intégrer les formes n’abandonnant pas tout d’eux-mêmes, les acteurs et leurs lieux se trouvent progressivement plongés dans une situation ambivalente. Aujourd’hui, la réponse à cette situation est à chercher du côté d’une hybridation des logiques d’action. Parce qu’un tel processus repose précisément sur la nature des relations qui se tissent entre acteurs de ces musiques et acteurs des institutions politico administratives territoriales voués à la "culture", cette étude veut en outre contribuer à l’analyse plus générale des effets sociaux des politiques publiques sur le processus de reconnaissance des "musiques populaires", et ce à travers l’élaboration de la notion "d’institutionnalisation". (Font: Editor)

Introduction -- I. Une sociologie de l'institutionnalisation des lieux de musique ampliee -- II. L'institutionnalisation des lieux: ethographie d'un processus -- III. Les effets de l'accumulation des capitaux sociaux -- IV. Une analyse du champ politico-administratif territorial en matiere de culture -- V. L'arrivee des ressources politiques dans le rock: le profil des passeurs -- Conclusions -- Bibliographie -- Indes des noms propes -- Table de matieres

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.

Click on an image to view it in the image viewer

Powered by Koha

Iconos diseñados por Freepik desde www.flaticon.com con licencia CC 3.0 BY