Et si on partageait la culture? : essai sur la médiation culturelle et le potentiel du spectateur / Serge Saada

By: Saada, Serge.
ISBN: 9782916002200.Publisher: Toulouse : Éditions de l'Attribut, DL 2011Description: 154 p.Series: La Culture en questions: Summary: La médiation culturelle n’a de sens que si l’on reconnaît la culture de l’autre comme étant traversée par ses origines, son parcours de vie, ses habitudes, ses loisirs, et que l’on ne cherche pas à ce que l’autre nous ressemble. « Vous savez, ce n’est pas pour moi ». L’expression revient souvent chez les personnes qui perçoivent les lieux culturels comme des sanctuaires impénétrables. Lorsqu’elles parviennent à franchir le seuil, elles ont tout simplement l’impression d’y être entrées comme par effraction. Fort de son expérience, Serge Saada illustre avec un regard sensible les conclusions des études faisant apparaître des inégalités sociales dans la fréquentation des théâtres. Il dépasse toutefois le simple constat pour défendre l’idée du potentiel du spectateur, d’un spectateur à qui on laisserait le temps de se construire, d’un individu dont la propre culture ne serait pas jugée comme illégitime face à la culture instituée. C’est pourquoi le médiateur culturel a un rôle essentiel à jouer, celui du passeur qui sait se retirer au moment opportun pour laisser à l’individu la possibilité de continuer seul le chemin. Le médiateur n’amène rien et surtout pas la culture. Il doit partir du principe que le public a moins besoin de connaissances que de conditions pour les partager. Ce livre, riche en exemples relatifs à de nombreuses situations vécues, montre comment des actions menées dans l’esprit de l’éducation populaire soulèvent des questions purement esthétiques à même de faire évoluer les contenus et la pratique artistique. Il cherche à réconcilier l’exigence esthétique à la préoccupation citoyenne. Pour forger son analyse, Serge Saada s’appuie sur deux expériences fondatrices et complémentaires. Un cours sur le spectateur de théâtre donné au département de médiation culturelle de l’université Paris III. Puis l’encadrement d’une formation à la médiation culturelle au sein de l’association Cultures du Cœur. Par ailleurs, il enseigne l’écriture dramatique et la mise en scène à Sciences Po Paris. (Font: Editor)
Tags from this library: No tags from this library for this title.
    average rating: 0.0 (0 votes)
Item type Current location Collection Call number Copy number Status Date due Barcode
Book CERC
Sala
General S 00872 1 Available 1900128818

La médiation culturelle n’a de sens que si l’on reconnaît la culture de l’autre comme étant traversée par ses origines, son parcours de vie, ses habitudes, ses loisirs, et que l’on ne cherche pas à ce que l’autre nous ressemble. « Vous savez, ce n’est pas pour moi ». L’expression revient souvent chez les personnes qui perçoivent les lieux culturels comme des sanctuaires impénétrables. Lorsqu’elles parviennent à franchir le seuil, elles ont tout simplement l’impression d’y être entrées comme par effraction. Fort de son expérience, Serge Saada illustre avec un regard sensible les conclusions des études faisant apparaître des inégalités sociales dans la fréquentation des théâtres. Il dépasse toutefois le simple constat pour défendre l’idée du potentiel du spectateur, d’un spectateur à qui on laisserait le temps de se construire, d’un individu dont la propre culture ne serait pas jugée comme illégitime face à la culture instituée. C’est pourquoi le médiateur culturel a un rôle essentiel à jouer, celui du passeur qui sait se retirer au moment opportun pour laisser à l’individu la possibilité de continuer seul le chemin. Le médiateur n’amène rien et surtout pas la culture. Il doit partir du principe que le public a moins besoin de connaissances que de conditions pour les partager. Ce livre, riche en exemples relatifs à de nombreuses situations vécues, montre comment des actions menées dans l’esprit de l’éducation populaire soulèvent des questions purement esthétiques à même de faire évoluer les contenus et la pratique artistique. Il cherche à réconcilier l’exigence esthétique à la préoccupation citoyenne. Pour forger son analyse, Serge Saada s’appuie sur deux expériences fondatrices et complémentaires. Un cours sur le spectateur de théâtre donné au département de médiation culturelle de l’université Paris III. Puis l’encadrement d’une formation à la médiation culturelle au sein de l’association Cultures du Cœur. Par ailleurs, il enseigne l’écriture dramatique et la mise en scène à Sciences Po Paris. (Font: Editor)

Avant-propos: Des spectateurs potentiels au potentiel du spectateur -- Première partie. Vers un spectateur possible -- Deuxième partie. Les enjeux de la médiation culturelle -- Troisième partie. La médiation culturelle dans le champ social

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.

Click on an image to view it in the image viewer

Powered by Koha

Iconos diseñados por Freepik desde www.flaticon.com con licencia CC 3.0 BY